Sam Ventura. Fourni par Blogger.

Caroline Domanine la femme qui vous coach

Caroline Domanine, la femme qui vous coach




Caroline Domanine, la femme qui vous coach Bonjour, dans l’interview qui va suivre, vous allez découvrir un coach spécialisé dans l'analyse comportemental, Caroline Domanine est la rédactrice du blog Psychotrade,  Entrepreneur, coach et trader, elle a récemment mit en place une formation gratuit !!!
Aujourd’hui elle me fait l'honneur de cette interview. 




Bonjour Caroline, Comment as-tu découvert le trading


J'ai bénéficié d'une chance indécente ! Olivier Poiret, mon frère, avec qui nous avons mis au point le programme de formatrading, m'a initié au trading. Il trade, avec plus ou moins de régularité depuis 12 ans, et vis exclusivement du trading depuis déjà longtemps. Il m'a appris ce que j'avais besoin de savoir, rien de plus, rien de moins. Et c'est une grande chance, car, au-delà du temps gagné, je sais juste ce qu'il faut pour bien m'en sortir. A un moment, trop de savoir devient préjudiciable. Une citation de Twain : « C'est parce qu'ils ignoraient que c'était impossible qu'ils ont réussi » Olivier m'a préservé du besoin illusoire de tout contrôler.


Pourquoi avoir choisi le scalping et pas un autre style, sachant que le scalping est éprouvent mentalement et demande d'y consacré du temps


Olivier a tradé sur plusieurs échelles de temps différentes, on a vu ensemble les avantages et les inconvénients de chaque approche. Et j'ai 2 éléments de réponses à apporter :
- Les micromouvements offrent le plus de contrôle de soi et de sécurité :

o Un trader en compte propre, comme toi et moi n'a pas suffisamment d'infos fiables pour prévoir une tendance à 3j ou à 1 semaine. Avec des bons indicateurs techniques, nous avons la possibilité de « prévoir » la tendance à 2,5 ou 10 min , mais pas plus. On a plus de chance d'avoir raison sur 5 minutes que sur 5 jours.

o Les minikrack auront tendance à se généraliser à l'avenir, avec les robots de HFT, les données sont faussées ; de plus, les opérateurs sont de plus en plus nombreux, et moins en moins bien formés, les mouvements irrationnels ont donc tendance à se multiplier.

o Enfin, moins longtemps nous sommes exposés, mieux c'est en terme de sécurité.

- L'impératif de scalping est un bon mental, et c'est mon point fort. J'ai toujours eu une bonne résistance au stress, et une capacité à prendre du recul. D'un autre côté, l'analyse ne m'intéresse pas franchement, c'est donc tout naturellement que le scalping m'a attiré.


Parle moi de ta formation, en quoi peut-elle aider une personne qui voudrait se lancé en trading


Opérer de manière profitable sur les marchés, ce n'est pas uniquement utilisé des compétences intellectuelles ou analytiques, mais aussi savoir gérer ses émotions, son stress ; prendre de bonnes décisions.
Sur formatrading, nous travaillons chacun sur notre "spécialité" , Olivier donner les clefs d'une stratégie de scalping sur le forex qui réalise de bonnes performances, et moi, je tente de donner au trader les outils afin qu'il soit en mesure d'appliquer ce systéme , qu'il ait le comportement adéquate. Nos 2 visions sont complémentaires et je crois que notre approche est unique en France.


Selon toi, c'est le mental qui fait la différence et non la technique


La technique, il faut être honnête, c'est la case obligatoire ; sans un minimum de technique, les investisseurs vont droit dans le mur. Le trader a besoin d'un système : choisir ces points d'entrée grâce à des signaux fiables, gérer son risque, maitriser la plateforme sur laquelle il opère...etc. La technique est un outil indispensable. Toutefois, nombres de traders se noient dans la technique et attendent d'un système qu'il comble leur brèche, qu'il leur offre des certitudes sécurisantes. C'est une erreur, car c'est bien l'homme qui est à l'origine et qui applique le système. Aucun système n'est parfait, aucune stratégie ne peut assurer le trader de faire des gains, et la quête technique devient alors un leurre. Je pense que pour un trader amateur, il faut savoir le minimum ; à savoir :


- Quels sont mes signaux d'entrée ?
- Quand le scénario doit être considéré comme invalide, et que je dois sortir ?
- Comment gérer ma position intelligemment ?

Ensuite, il faut être en mesure d'accepter l'incertitude des marchés, et c'est bien là que le mental devient utile et qu'il faut le soigner. Bien trader demande un équilibre solide sous plusieurs aspects :

- Entre l'objectif et les ressources
- Entre l'objectif et le risque
- Entre le risque et le besoin de sécurité
- Entre soi et l'environnement



Caroline Domanine, la femme qui vous coach

                         Bref, l'équilibre est au centre de mes préoccupations !


J'ai appris que nous sommes diffèrent dans la façon d'apprendre et de fonctionner Visuelles, auditives, kinesthésiques, penses-tu que cela peut prédéfinir notre style de trader


En partie oui, mais je crois que cela ne joue pas un si grand rôle dans le choix de style de trading. Celons le canal ; l'impact se fera à des niveaux différents.
Je m'explique par un exemple : un visuel aura certes plus d'atouts pour travailler en analyse technique qu'en analyse fondamentale ; son canal de perception sera donc prépondérant dans l'analyse brute. Par contre, être visuel ne prédispose pas à choisir un marché, un time frame ou une gestion du risque. Autre exemple, on sait qu'un kinesthésique est plus émotif qu'un auditif, il va donc définir une gestion du risque qui lui est propre, mais son canal ne va absolument pas jouer dans son choix d'analyse ; son choix de marché. Etc....
Le canal de perception joue un rôle, à un moment donné, mais il est bien loin de définir un système dans son ensemble, ce serait trop simple.


Parle-moi de ton expérience avec d'autres traders, qu'a, tu appris d'eux


C
ette question est vaste ! Depuis un an, j'ai travaillé sur la partie comportementale avec plus de 30 traders. Ça m'a évidemment beaucoup appris !
Le travail que j'ai fait avec eux m'a appris à discerner les points bloquants de manière générale et m'a driver pour trouver des solutions concrètes. Sans ce travail, je n'aurais pas pu mettre formatrading au point. Je serais restée coincée dans les problèmes et les freins que j'ai moi-même rencontrés et ça aurait tourné en rond. Grâce à eux, j'ai compris des leviers comportementaux que l'on retrouve souvent, et cela m'a permis de mettre au point un programme cohérent.


As tu recours à des outils ou des logiciels de trading


Oui ! Pourquoi s'en priver ? Sur les futures, je travaille exclusivement en manuel, mais sur le forex, j'ai un assistant qui fait mes entrées, je ne gère que la sortie. Cet assistant automatisé, nous l'avons mis au point sur la base de la stratégie d'Oliver. Dans formatrading, nous allons d'abord expliquer la stratégie et le système dans son ensemble , afin que le trader comprenne bien comment cela fonctionne, et dans un second temps, nous ferons une proposition irrésistible pour ceux qui souhaitent bénéficier de l'assistant, mais chut.... C'est encore trop tôt pour en parler ;-)


Quel conseil pourrais-tu donner aux traders débutants


Patience fait plus que force et courage !





6 commentaires:

  1. Salut Sam,

    le titre de ton article est bien pensé :-)

    Et sans surprise que je confirme le conseil de Caroline

    RépondreSupprimer
  2. Merci Sam pour cette interview de Caroline qu'on découvre tous les jours un peu plus ;-)

    Dans ce qu'il faut savoir au minimum, je rajouterais: quand le scénario est valide, quand est-ce que je dois sortir?

    Ben

    RépondreSupprimer
  3. salut les gars

    électivement c'est plus facile de rentré que de sortir d'une position

    RépondreSupprimer
  4. C'est très bien ce que fait Caroline, l'aspect psychologique est très important, surtout trouver une solution pour ne plus avoir peur de trader.
    Mais quand je lis "On a plus de chance d'avoir raison sur 5 minutes que sur 5 jours." je me dis que c'est dommage de se limiter à du scalping. D'ailleurs beaucoup de scalpeurs regrettent de ne pas savoir prendre des trades plus long. Or il y a des méthodes efficaces pour pouvoir profiter des mouvement qui peuvent parfois dépasser les 100 pips sur une journée. On peut rentrer dans une position et la conserver des heures et même la renforcer sans prendre de risque, c'est moins fatiguant et mois stressant que le scalping et je pense que ça permet de gagner plus.

    RépondreSupprimer
  5. chaqu'un a son style de trading en fonction de sa personnalité, et si certaines méthode marche très bien sur certain elle peuvent être inefficace sur d'autre, c'est une question de personnalité

    RépondreSupprimer
  6. C'est curieux on retrouve la même faute récurrente "Celons" que dans les billets qu'elle signe.

    RépondreSupprimer